Ariel

DSC_6679.jpg

Fissures blanches déchirent
Les voiles qui nous séparent
Solitude s’enroule autour de mes
hanches
Caresse l’empreinte de tes doigts
Déroule nos draps
Je dessine sur le crystal
La trace de tes lèvres
Une goutte de vin oubliée
sur mon coussin
L’arc qui se déploie et s’étire
– s’étire sur la courbe dorsale
De mon amour
Murmure de Morphée dans ce rêve aquatique
Ariel
Danse sur mes soupirs

Advertisements

Grâce

Grâce et miséricorde
Se déposent doucement
Dans la paume de ma main

Un fil de la toile d’araignée
Frôle d’une caresse
La brise estivale

Tendre, légère mélancolie
S’envole et se dissout
Ma mémoire s’endort

La Vague Se Brise

tumblr_nm5xk2DbyN1qd0rino1_1280

Le ciel s’est habillé de ses couleurs pastel
L’air s’est adouci et la glace a fondu
La vague se brise et tout en moi s’endort
Tout se qui me frôle perd ses ailes
Tout se qui me touche perd son charme
J’ai navigué les courants d’espoir
Si nos navires se brisent
Si nos cœurs se noient
Tout s’évapore et la lumière est faible
Un nuage de silence se dépose sur la plaine
Mais je n’ai pas encore mal
Il faut laisser le temps et les nuits creuser nos joues
Rendre le jeune vieux, et le léger lourd
S’enfoncer dans la douleur
Comme dans un sommeil lourd
Hier j’avais un rêve
Mais je l’ai oublié
Je me suis endormie
Trop vite
Pour pouvoir vraiment vivre.