Ariel

DSC_6679.jpg

Fissures blanches déchirent
Les voiles qui nous séparent
Solitude s’enroule autour de mes
hanches
Caresse l’empreinte de tes doigts
Déroule nos draps
Je dessine sur le crystal
La trace de tes lèvres
Une goutte de vin oubliée
sur mon coussin
L’arc qui se déploie et s’étire
– s’étire sur la courbe dorsale
De mon amour
Murmure de Morphée dans ce rêve aquatique
Ariel
Danse sur mes soupirs

Rends-moi

Je bouffe de la terre

Je bois de la boue

J’ai perdu ma tête dans les étoiles

Et mon corps frappe le ciel

Rends-moi

Tout ce que j’étais

Rends-moi l’oubli

Rends-moi mon cri

Rends-moi tout

J’arrache tous les arbres

Je crame toutes les villes

J’écrase

Chaque putain de lumière

Tu m’as arraché les yeux de la tête

Et je hurle

Et je piétine

Chaque syllabe de ton nom

Voleuse

Rends-moi la nuit

Rends-moi mes mains

Rends-moi mon rire

Rends-moi tout

Rends-moi tout

Rends-moi tout

 

Ne me laisse pas partir

Grâce

Grâce et miséricorde
Se déposent doucement
Dans la paume de ma main

Un fil de la toile d’araignée
Frôle d’une caresse
La brise estivale

Tendre, légère mélancolie
S’envole et se dissout
Ma mémoire s’endort