Ariel

Je dessine sur le crystal
La trace de tes lèvres

Une goutte de vin oubliée
sur mon coussin

Advertisements

Grâce

Un fil de la toile d’araignée
Frôle d’une caresse
La brise estivale

Je viens du Nord

DSC_0527.jpg

Je viens des terres du Nord. L’âme y retourne, s’enterre au milieu des racines, grimpe aux branches qui s’étirent jusqu’aux nuages. Nuages de neige, couverture des étoiles. Je viens des lacs blancs, où la glace brûle les nerfs. Où chaque goutte embrasse le bout des doigts.

Je viens des collines vertes qui s’inclinent sous la brume. Des champs qui flambent sous le ciel rouge du soir. Où la nuit se dépose comme un secret sur l’oreiller du monde.

Je viens des mers grises qui dansent sous la bise, où les bateaux se balancent au rythme des ivrognes.

Je viens des terres du Nord. Et mes voiles sont ouvertes.

Je viens des terres du Nord. Et j’y retourne.

Enfin.

Une eau trouble

Une eau trouble
La vapeur se colle à la vitre

La main qui tremble

La chambre est vide

Ni lumière, ni ombre
Ne danse sur les murs

Tout m’échappe et la porte se ferme

Rien ne m’appartient.

œuf au plat.

Screen Shot 2016-05-02 at 16.41.40.png

Le coin de ta lèvre
Se tord
Et le soleil grille ma rétine

Ton silence
M’enlise

J’ai perdu un bout de ma tête
En altitude

Mon cœur
Percute
Mon crâne

Il s’étale
Comme un œuf au plat.