Ariel

DSC_6679.jpg

Fissures blanches déchirent
Les voiles qui nous séparent
Solitude s’enroule autour de mes
hanches
Caresse l’empreinte de tes doigts
Déroule nos draps
Je dessine sur le crystal
La trace de tes lèvres
Une goutte de vin oubliée
sur mon coussin
L’arc qui se déploie et s’étire
– s’étire sur la courbe dorsale
De mon amour
Murmure de Morphée dans ce rêve aquatique
Ariel
Danse sur mes soupirs

Je viens du Nord

DSC_0527.jpg

Je viens des terres du Nord. L’âme y retourne, s’enterre au milieu des racines, grimpe aux branches qui s’étirent jusqu’aux nuages. Nuages de neige, couverture des étoiles. Je viens des lacs blancs, où la glace brûle les nerfs. Où chaque goutte embrasse le bout des doigts.

Je viens des collines vertes qui s’inclinent sous la brume. Des champs qui flambent sous le ciel rouge du soir. Où la nuit se dépose comme un secret sur l’oreiller du monde.

Je viens des mers grises qui dansent sous la bise, où les bateaux se balancent au rythme des ivrognes.

Je viens des terres du Nord. Et mes voiles sont ouvertes.

Je viens des terres du Nord. Et j’y retourne.

Enfin.

Elle

tumblr_n1zm3f7JB11tv0232o1_1280

Les gouttes de pluie coulent
Le long de sa nuque
Perdue dans la fumée grise
Elle chante doucement
Un appel au vide

Sous son poids
Ses pieds brûlent
Et son sourire grisé
Flotte parmi avions et satellites
Jamais elle ne rêve d’étoiles

Lente et légère
Elle remarque qu’elle ne souffre plus
De gravité
Et elle s’endort heureuse
De savoir qu’il est encore possible
D’oublier