Ariel

DSC_6679.jpg

Fissures blanches déchirent
Les voiles qui nous séparent
Solitude s’enroule autour de mes
hanches
Caresse l’empreinte de tes doigts
Déroule nos draps
Je dessine sur le crystal
La trace de tes lèvres
Une goutte de vin oubliée
sur mon coussin
L’arc qui se déploie et s’étire
– s’étire sur la courbe dorsale
De mon amour
Murmure de Morphée dans ce rêve aquatique
Ariel
Danse sur mes soupirs

Advertisements

Une eau trouble

Une eau trouble
La vapeur se colle à la vitre

La main qui tremble

La chambre est vide

Ni lumière, ni ombre
Ne danse sur les murs

Tout m’échappe et la porte se ferme

Rien ne m’appartient.

L’eau se déverse.

DSC_5444.jpg

Le mal de toi
Coule le long de ma face
Le mal de toi se glisse
Sous le tissus
S’engouffre entre mes lèvres

L’eau se déverse.

Le mal de toi
Est un doux coussin
Pressé sur mon visage

Le mal de toi
Est un plongeoir
Sur une piscine sans fond

L’eau se déverse.

Le mal de toi chuchote
Tout
Doucement
Dans le noir:
Tu ne m’oublieras pas.

 

J’ai vingt ans et je fais du patin à glace

DSC_3635.jpg

J’ai vingt ans et je fais du patin à glace
Je glisse sur les plis gelés de l’eau
Encore presque tremblante
Je l’entends qui craquèle
Et mes veines vibrent
Vibrent
Frissonnent au toucher de tes lèvres

 

J’ai vingt ans et tes yeux sont mouillés

Ma lèvre –
Tremble.

Je viens de m’éveiller.

Troubles

1145131

Avale.
J’avale les vagues, la mer entière
J’avale ciel et nuages
J’avale toutes les étoiles
Je deviens énorme

J’explose.

Je déchire les arbres
J’écrase la terre sous mes pieds
Je suis une tempête
Folle de solitude
Je me déshabille lentement
De toutes mes valeurs

J’ai le cerveau broyé

Je ne suis pas assez

J’avale
Je recrache.

Et je cherche la gorgée suivante