La jupe

7ddb23d3317621363b91a956d6b1dfe9.jpg

La ballerine s’accroche
Aux doigts de pied
De pieds qui se balancent
De jambes frissonnantes
Couvertes par tes mains

Tu regrettes
Le froid de mars –
La jupe qui,
Enfilée ce matin,
N’apporte pas l’été.

Advertisements