Le Havre

1654214_10205494241256309_76983929742440571_n

Le Havre
C’est l’odeur de pollution au petit matin
La pluie dans mes chaussures
Et la mer qui inonde
Le Havre
Funambule des rêves
Suspendue dans les années perdues
De l’âge adolescent
Le Havre
Des coins de rue qui jouent au clair-obscur
Là où se cache un autre pan de cette vie
Brûlée par les cigarettes
Le Havre
C’est s’écœurer d’étoiles et se saouler de rire
C’est chanter pour porter le silence
C’est se perdre la nuit
Le Havre
Allons, buvons
Car la nuit ne fait que commencer

Advertisements