Le temps immobile

tumblr_nt48tsXhPo1ssj8kjo1_1280

Peux-tu toucher du bout des doigts
Les draps de ton enfance
Je pleurais sans comprendre
Que je ressentais déjà
Ton absence

La brise était verte
Cet été là
Et le ciel bleu était froid
Et toi tu souriais déjà
Quelque part là-bas

Les nuits étaient longues et violentes
Et l’ombre choyait mon extase
De pouvoir respirer
Un air de bout de monde
Entends-tu l’écho de ma voix

La rue était vide ce jour là
Je chassais l’odeur de la mer
Cet hiver là
Les coquillages craquaient
Sous les roues du vélo
Un écho de ta voix

Je te goûtais déjà
Sous les draps
De mon enfance
Je te cherchais déjà
Dans les plis temporels

J’avais attrapé
Un battement de tes cils

Et je t’aimais déjà

Advertisements

Leave a Reply :) Any feedback is welcomed!

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s