Ma Rive Américaine

Screen Shot 2015-04-11 at 11.52.06

La nuit a dévoré nos sombres routes
Et la lueur de nos phares s’envole
Pour rougir un soleil fatigué
Le ciel bleuté appelle à l’envolée
Des autoroutes s’étirent au bout de l’Atlantique
Frôler du bout des doigts ma rive américaine
Laisser les derniers rayons danser
Sur la douce mélodie de ta voix
Grisée par le vent et nos rires
Je me couche avec le soleil
Emporte moi, emporte moi
Je laisse tout s’effondrer au dessous de mes pas
Laisse moi courir
Laisse moi courir

Advertisements

La Vague Se Brise

tumblr_nm5xk2DbyN1qd0rino1_1280

Le ciel s’est habillé de ses couleurs pastel
L’air s’est adouci et la glace a fondu
La vague se brise et tout en moi s’endort
Tout se qui me frôle perd ses ailes
Tout se qui me touche perd son charme
Tout s’évapore et la lumière est faible
Un nuage de silence se dépose sur la plaine
Il faut laisser le temps creuser nos joues
Rendre le jeune vieux
S’enfoncer dans un sommeil lourd

Hier j’avais un rêve
Mais je l’ai oublié

A hot summer’s day

It’s a hot summer’s day
One of those days
When the tip of my fingers feels numb
When sunlight melts onto my skin
All is damp

I see clouds drift away
Not letting me catch a glimpse of darkness
We find peace in the evening shadows
As the world closes in on itself
Tucked between desire and broken tenderness

We find shelter in the hidden corners of time
And bright
Bright are the hopes
That vanish softly in our sleep