La Rupture

tumblr_ni2c7dRMxz1tnwpamo1_500

Peut on effacer les hésitations
Peut on essuyer les malentendus
Se regarder dans les yeux sans se perdre ?

J’écoute le bruit de la ville, le battement de ton cœur
La douceur de ta voix lorsque tu m’avoues
Que tu ne m’aimes pas

La pensée devient parole
Et le geste est le souffle qui sauve
L’âme éclatée que j’ai laissée entre tes draps

Les miroirs reflètent nos histoires criantes
J’entends encore les mots scandés dans le creux de la foule
Le poing levé pour crever les étoiles
Et déchirer le ciel

Je vois tes yeux brouillés d’extase
Que nos esprits se perdent et que nos corps se tuent
A la gloire des dieux, à la santé de nos ivresses perdues

C’est le moment d’un cri
Face aux flammes des briquets
C’est l’éternité d’un cri
Face aux visages en pleurs

J’arrache la vie au temps
Que j’y saute, que je boive l’elixir
Pour qu’enfin je puisse avoir mal d’exister

Ne lâche pas ma main
Retiens ton souffle
Pour que je puisse entendre celui de ma génération
Ne maudissons pas cette vie
Ne la maudissons plus

Advertisements

Leave a Reply :) Any feedback is welcomed!

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s