Le Havre

1654214_10205494241256309_76983929742440571_n

Le Havre
C’est l’odeur de pollution au petit matin
La pluie dans mes chaussures
Et la mer qui inonde
Le Havre
Funambule des rêves
Suspendue dans les années perdues
De l’âge adultolescent
Le Havre
Là où se cache un autre pan de cette vie
Brûlée par les cigarettes
Noyée dans l’alcool et les comprimés
Le Havre
C’est le goût de sang dans ma bouche
C’est l’odeur du sexe triste entre les draps
C’est mon corps qui me crie que je lui fais du mal
Le Havre
C’est être écœuré des étoiles et être saoul de rire
C’est chanter pour porter le silence
C’est se perdre la nuit
Le Havre
Ville des secrets, des rendez-vous manqués
Ville du bout d’un monde qui ne veut plus de moi
Le Havre
C’est la danse des cons
On joue le jeu des coups perdus
Tu détruis tout mon être
Et pleures dans mes bras
Le Havre
Où les amis s’aiment
Et les cœurs se brisent
Le Havre
Allons, buvons
Car la nuit ne fait que commencer

Advertisements

Un Nuage de Tempête

tumblr_ng2gy01DZ01tsfm3lo1_500

Je conduis sous un nuage de tempête
Les yeux clos et les mains fermes
Je fume pour m’envelopper
Dans une armure de rêves
Et ne me dis pas que ça fait mal
Car je bats la douleur et je me noie dans l’ombre
Je conduis sous un nuage de tempête
Et je n’ai pas peur de t’oublier

Golden Madness

0002_PB_10Sep12

We are the dirty people
Walking through dark smokes
Making love, sinking in the mud
Floating on the canal’s black waters
We are the broken people
Sick and abandoned, we still play
The twisted games of love
We still dance in the face of ruin
We are angels dipped in petrol
Don’t shine your light on us
We will guide you best in darkness
We laugh loud and we cry in silence
Your dirt is our gold
And we burn
We burn
The wind carries our ashes
The wind carries our voices
We burn
And we will sing madness to you
Until you burn with us

Chasing Sunsets

tumblr_nf3z6iH4hN1qehdyfo1_1280

Chasing sunsets
For the dark to never fall around me
Dying lights on your beautiful face
I am home where the air carries my feet
Where the smoke reminds me
That life is wrapped in strangely sad sheets of things left unsaid
I am home where I can stretch my arms
And find a hand that doesn’t mind carrying out the mess
I am trying
To touch the world in a new way
But I can only speak in past tenses
I feel old, and if I look closer
I think I may be a little broken
Chasing sunsets
Dreams that only last for minutes
I used to recognize your voice
But I know now I only heard my words
Chasing sunsets
Running, out of breath
It hurts so much
That it turns me blind, it punches the air out of me
So I keep on running
I hate you
But mostly, I hate myself
Because you tried, but never could
Love me